VOIRIE

Les copeaux de bois, une solution bio contre le verglas qui fait son chemin

Par YVES MERZ /?VINCENT MAENDLY le 06.01.2009 à 00:01

Brevetés par la ville de La Chaux-de-Fonds sous le nom de Stop Gliss Bio, les copeaux de bois antidérapants sont expérimenté pour la première fois cet hiver par une cinquantaine de communes vaudoises. Ces jours, l’ennemi numéro un se nomme «verglas». Pour tous les piétons, mais aussi pour tous les employés de voirie qui luttent contre cet ennemi particulièrement résistant.

La saleuse de Saint-Cergue sert à épandre les morceaux de bois.
Image: ALAIN ROUÈCHE

Une nouvelle arme est testée sur les trottoirs aux quatre coins du canton: le Stop Gliss Bio, des copeaux de bois antidérapants brevetés par la ville de La Chaux-de-Fonds, plus écolos que le sel, plus légers et plus efficaces que les gravillons.

Les premiers échos de la population et des communes sont favorables. «Nous avons assisté à une présentation de ce concept lors d’une réunion des chefs de voiries, explique le municipal grandsonnois Dominique Willer. On a décidé d’acheter une palette de ces copeaux, soit 2,65 m3, pour faire des tests sur les trottoirs.»

Et l’enthousiasme est de mise. Ce n’est pas Lucien Jomini, responsable de la voirie, qui va le nier. «C’est efficace et rassurant. Contrairement au sel, le produit est visible et les piétons se savent en sécurité.» Revers de la médaille, «ça fait un peu chenit une fois qu’il n’y a plus de neige», admet le responsable.

Ambition européenne
Selon Bernard Konowal, directeur de l’entreprise chaux-de-fonnière CPAG, qui produit et commercialise le Stop Gliss Bio, cette invention a tout pour se tailler un grand succès. «Nous prospectons dans toute l’Europe. L’hiver dernier, nous produisions 1?m3 par jour; cet hiver, nous en sommes à 27 m3 à l’heure. Nous pourrons bientôt proposer des prix concurrentiels au sel.»

Les copeaux, une fois torréfiés, sont imprégnés de magnésium de chlorure. Ils peuvent être épandus par les saleuses. «Ce produit est nettement moins corrosif que le sel, et on en met moins souvent car il reste à la surface de la glace quand elle fond et regèle, précise Bernard Konowal. De plus, contrairement aux gravillons, les copeaux ne sont pas éjectés par les voitures.»

A la fin de l’hiver, les résidus sont évacués par simple brossage ou se décomposent naturellement.



Saint-Cergue utilise les copeaux destinés à son chauffage à distance

A Saint-Cergue, la Municipalité se contente de ses propres morceaux de bois déchiquetés. «C’est en lisant un article
du TCS sur le procédé mis au point par la ville de La Chaux-de-Fonds que j’ai eu l’idée d’utiliser nos copeaux de bois stockés pour notre chauffage à distance, explique la municipale Monique Messiaux. Comme Saint-Cergue est une commune forestière, ça devrait nous coûter moins cher et c’est plus écolo.» Arnaud André, employé à la voirie, n’y voit que des avantages: «Les copeaux s’enfoncent moins, donc on fait moins de passages que pour le sel et le gravier. Pour l’instant, on n’a que des retours positifs des gens. A la fonte des neiges, on pense que ce sera plus facile à balayer que le gravier. En plus, les piétons et les voitures ne déraperont ainsi plus sur les gravillons.»

 

Y. M.

Boutique

Livres, DVD, accessoires à des prix avantageux!

http://shop.24heures.ch

Boutiques à Lausanne: Avenue de la Gare 33

Vos patronymes

Tous les noms de famille ont une signification.
Vous aussi, demandez le sens de votre patronyme.

Consulter les patronymes

Gestion de l'abonnement
Services abonnés

Abonnement et renseignements

Nous contacter

Tél. 0842 824 124
lu-ve 8h-12h/13h30-17h

Fax 021 349 31 69

Depuis l'étranger:
+41 21 349 31 91

Adresse postale:
Service clients
CP 585
1001 Lausanne