APRÈS UN ACCIDENT

Le gymnase d’Yverdon en deuil

Par ABDOULAYE PENDA NDIAYE le 20.11.2008 à 08:45

Les deux jeunes décédés mardi soir sur la route de Peney-Vuitebœuf étaient des gymnasiens. Sous le choc, leurs camarades livrent des témoignages émouvants.

RECUEILLEMENT Les gymnasiens d’Yverdon livrent leurs témoignages après le décès accidentel, mardi, de deux de leurs camarades. YVERDON, LE 19 NOVEMBRE 2008
Image: MICHEL DUPERREX

Un voile de désolation et de profond chagrin a enveloppé le gymnase d’Yverdon, hier matin, quand la nouvelle du décès accidentel de deux étudiants s’est répandue comme une traînée de poudre. Les victimes, Emanuelle Cornu (16 ans) et Fabiano Langellotti (18 ans), étaient en 2e et 3e année.

La voix étreinte par l’émotion, Jean-Jacques Rochat, le directeur du gymnase, explique que les horaires ont été maintenus mais qu’à la place des cours, «une cellule d’écoute et de soutien» a été mise en place à l’intention des classes des deux défunts. «Un lieu de recueillement a aussi été installé.»

Emotion palpable

Tout le gymnase était sous le choc hier et l’émotion palpable aussi bien chez les élèves que le personnel enseignant, tous unis dans la douleur. Chez les camarades de classe des deux victimes, c’est la consternation. Une des amies d’Emanuelle témoigne: «Elle était souriante, dynamique et intelligente. C’était notre rayon de soleil. Elle allait avoir 17 ans en janvier.» Et relève que c’est toute une classe qui pleure aujourd’hui celle qui, à leurs yeux, en était «le pilier». «Cette fille était supersympa. Sans elle, témoigne une autre gymnasienne, on a peur que tout s’écroule. C’est trop dur.» Mais ces jeunes frappés par le deuil gardent surtout en mémoire le dynamisme et la beauté de la jeune adolescente qui était domiciliée à Baulmes.

Yohan, le meilleur ami de Fabiano, est lui aussi inconsolable: «Pour moi, il était un frère. Et c’est le destin qui nous a unis puisque nous sommes nés le même jour, dans la même maternité. Nous ne nous sommes plus quittés depuis lors. Nos mamans aussi sont devenues des amies. Fabiano était un gars souriant, vivant, qui avait de l’affection pour les gens et qui était très ambitieux. Il voulait aller loin dans les études et rêvait de l’EPFL. Depuis hier, j’ai perdu un frère. Mais je savais que seule la mort pouvait nous séparer.» Entre deux sanglots, une autre fille, qui connaissait les deux victimes, laisse éclater son chagrin: «C’est dur de perdre deux jeunes merveilleux comme ça, tout d’un coup!»

Ils étaient amoureux

Emanuelle Cornu et Fabiano Langellotti venaient juste d’entamer une relation amoureuse. Mardi après-midi, le jeune Grandsonnois est monté en scooter à Baulmes pour amener son amie à Yverdon, où elle devait s’entraîner au volley-ball. Mais la route, rendue glissante par la fine pluie et la présence d’hydrocarbures, était devenue une patinoire pour les deux jeunes en scooter. Le deux-roues dérape et heurte un camion, qui roulait en sens inverse. Les deux jeunes décèdent sur le coup. Ensemble. Liés à jamais.


Peney-Vuitebœuf va manifester

La mort des deux gymnasiens a suscité l’émoi à Peney-Vuitebœuf, où l’accident a eu lieu mardi en fin d’après-midi. Et c’est de manière quasi spontanée que les habitants ont décidé d’organiser une marche, aujourd’hui à 17?h en hommage aux deux victimes. «Cette route est vraiment dangereuse. Il y a au moins une personne qui y meurt chaque année», déplore une habitante du village, qui affirme s’indigner aussi en tant que maman. Le but de cette marche est d’inciter les automobilistes à plus de civisme. «On ne peut pas demander à chaque fois à l’Etat de faire quelque chose. Maintenant, c’est aux citoyens de faire preuve de responsabilité», peste une des initiatrices de la marche.
A. P. N.

Boutique

Livres, DVD, accessoires à des prix avantageux!

http://shop.24heures.ch

Boutiques à Lausanne: Avenue de la Gare 33

Vos patronymes

Tous les noms de famille ont une signification.
Vous aussi, demandez le sens de votre patronyme.

Consulter les patronymes

Gestion de l'abonnement
Services abonnés

Abonnement et renseignements

Nous contacter

Tél. 0842 824 124
lu-ve 8h-12h/13h30-17h

Fax 021 349 31 69

Depuis l'étranger:
+41 21 349 31 91

Adresse postale:
Service clients
CP 585
1001 Lausanne